Retournez à la carte
Fernando Pessoa

Ode maritime (passages)

Avatar de Cyril Lévi-Provençal

« Le clapotis du fleuve me submerge les sens,
et je commence à rêver, je commence à m’imprégner du songe des eaux,
les courroies de transmission de mon âme commencent à embrayer »…

Un ingénieur naval nous livre son refus de n’être que le rouage d’une machine qu’il n’a pas construite : sa révolte le submerge jusqu’à l’épuisement et bientôt le réel le ramène à sa condition. Fernando Pessoa (1888 – 1935) naît et meurt à Lisbonne. Méconnu de son vivant, il a laissé 27 535 textes inédits. Son œuvre fait de lui l’un des plus grands poètes du XXe siècle. Il a écrit sous une multitude d’hétéronymes. Alvaro de Campos,  »l’auteur » d’Ode maritime est l’un de ceux-là.